Jules Foubert démarre sa carrière de commercial il y a quelques années. Par la suite, il postule sur la plateforme Jobs, premier site d’emploi spécialisé dans les métiers de commerciaux et change de poste. Aujourd’hui, sa carrière prend un nouveau tournant puisqu’il s’apprête à quitter son entreprise après 5 ans d’ancienneté pour Domalys. Il raconte son changement de poste :

Parlez-moi un peu de vous ?

Je travaille chez Elior et je m'apprête à changer de poste en janvier pour aller chez Domalys. J’ai été recruté grâce à Uptoo. Domalys regroupe 2 activités : une activité sur le mobilier adapté pour les maisons de retraite et les maisons médicalisées et une activité plus récente sur les objects connectés à ces même maisons médicalisées, qui détectent les chutes.

Vous étiez dans ce domaine avant ?

Pas du tout ! Je viens du monde de la restauration collective. Depuis 4 ans et demi, je suis Responsable Compte-Clés pour Elior (leader de la restauration d’entreprise), c’est-à-dire que je m’occupe de tout ce qui touche à la restauration multi-utilisateurs en vente complexe sur la région parisienne.

Qu’est-ce qui vous a poussé à changer de job ?

A l’époque, je suis rentré chez Elior par l’intermédiaire d’Uptoo. Cette année, j’étais en fin de cycle et c’est la raison pour laquelle je me suis mis à la recherche d’un nouveau challenge et de nouveaux défis.

Je voulais me projeter dans une nouvelle aventure à long terme. J’étais à l’écoute du marché mais pas en recherche active.

Ma femme a été mutée à Bordeaux : à partir de ce moment-là, j’ai commencé à postuler à différentes offres dans cette région. Et c’est comme ça que j’ai postulé sur le site d’Uptoo, sur lequel j’avais réglé les bonnes alertes.

D’après moi, c’est ça la vraie différence : Uptoo se soucie du candidat autant que de l’entreprise. Les recruteurs accompagnent les candidats pour trouver le bon poste rapidement, au bon endroit et avec la bonne expérience.

J’ai candidaté à une annonce pour un poste chez Domalys et j’ai rencontré Christophe Legrand, le recruteur en charge du poste. C’est la deuxième fois que je suis recruté grâce à Uptoo ! Il m’est arrivé plusieurs fois de rencontrer des cabinets de recrutement au cours de ma carrière professionnelle et notamment des concurrents d’Uptoo. Mais jamais je n’ai retrouvé la même relation et ce sentiment de confiance.

Uptoo comprend la situation globale des candidats : quand j’ai été recruté il y a 5 ans pour Elior, j’habitais à Bordeaux et je cherchais à venir travailler à Paris. Tout de suite, le consultant a compris que je voulais bouger à moyen/long terme. Il ne m’a pas proposé d’offres qui ne me correspondaient pas, notamment géographiquement. Il a vraiment cerné les enjeux de ma carrière, en terme de géographie mais aussi de poste et d’évolution.

Et d’après moi, c’est ça la différence entre Uptoo et les autres cabinets. Uptoo se soucie du candidat autant que de l’entreprise. Les recruteurs accompagnent les candidats pour trouver le bon poste rapidement, au bon endroit et avec la bonne expérience. Les consultants d’Uptoo ont toujours essayé de comprendre qui j’étais, où j’allais et tout le contexte de ma situation personnelle.

Je trouve que c’est ça la vraie force d’Uptoo : comprendre les valeurs de chacun et les faire matcher avec les bonnes entreprises.

Avec les autres cabinets de recrutement les échanges étaient tournés « client » majoritairement : les consultants essayent de faire rentrer les candidats dans des cases pour plaire au client.

Quand je suis rentré chez Elior, je n’avais pas d’expérience de la restauration collective et ça n’a pas empêché le consultant d’Uptoo de me vendre à l’entreprise et d’aller jusqu’au bout du process. Et ça a tout de suite matché. Je trouve que c’est ça la vraie force d’Uptoo : comprendre les valeurs de chacun et les faire matcher avec les bonnes entreprises.

A l’origine, avant d’arriver chez Elior, je cherchais un job dans l’industrie. C’est mon interlocuteur chez Uptoo qui m’a convaincu en me disant que ça allait me plaire. Pourtant pour moi, ça ne m’attirait pas. Mais comme la consultante avait pris le temps de comprendre mes valeurs et ce que je recherchais dans ma future entreprise, j’ai décidé de lui faire confiance. Elle était sûre que ça fonctionnerait et elle a eu raison.

Chez Uptoo, les consultants prennent le temps de faire le tour pour comprendre la vision globale de l’entreprise et de ce qu’elle cherche afin de lui trouver le bon candidat. Ce sont les soft skills qui comptent.

Chez Uptoo, il y a vraiment la compréhension de la psychologie et des valeurs portées par l’entreprise et le candidat. Par exemple, chez Domalys (ma future entreprise), l’équipe dirigeante a environ le même âge que moi et nous avons des expériences passées communes. Cette rencontre est intéressante car ça colle en fonction de ce que chacun recherche.

Chez Uptoo, les consultants prennent le temps de faire le tour pour comprendre la vision globale de l’entreprise et de ce qu’elle cherche afin de lui trouver le bon candidat. C’est vraiment les soft skills qui comptent.

Et votre recrutement ?

J’ai eu un premier entretien téléphonique très rapide avec Christophe. Son objectif était d’essayer de comprendre mes enjeux personnels, ce que je cherchais et où est-ce que j’allais. Nous n’avons pas du tout parlé du poste.

Après ce premier entretien, j’ai passé des tests pour définir mon profil de manager commercial, mon type de management et qui je suis dans le fond. C’est assez intéressant notamment parce que j’ai eu accès aux résultats par la suite et ça m’a permis d’apprendre sur moi. Uptoo a pu ainsi constater que mon discours et les tests correspondaient.

En fait, chez Uptoo, on a l’impression qu’on forme une équipe avec le consultant. Et c’est comme ça que le consultant que j’ai rencontré a récolté toutes les informations nécessaires pour valider ma candidature auprès du client. Nous sommes revenus sur mes points forts, mes points faibles et comment présenter les choses.

Après, nous nous sommes rencontrés dans les locaux d’Uptoo et là on a fait un entretien beaucoup plus poussé : on a détaillé à la fois mes expériences passées et les liens qui pouvaient être faits avec Domalys.

Il y a vraiment eu une mise en miroir de mon expérience par le consultant afin de voir comment il pourrait par la suite valoriser mon profil auprès de l’entreprise.

En fait, chez Uptoo, on a le sentiment de former une équipe avec le consultant. Une fois qu’il a validé nos compétences, on passe une partie de l’entretien à chercher comment présenter au mieux son profil au client. Et c’est comme ça que Christophe a récolté toutes les informations nécessaires pour valider ma candidature auprès du client.

Donc, au cours du même entretien, il a validé mon profil et on a préparé ensemble le futur entretien avec le client. Nous sommes revenus sur mes points forts, mes axes d’amélioration et comment présenter les choses, sur quoi s’appuyer. Cette préparation m’a bien aidé !

Par la suite, j’ai rencontré l’un des co-créateurs de Domalys à Paris : le premier entretien a duré 2 heures. Je suis ensuite allé les voir à Poitier où j’ai passé 3h ou 4h avec eux. Puis nous sommes entrés en négociation mais on savait déjà à peu près ce qui était attendu de chaque côté ; donc il n’y a pas eu de surprise, ni de problème quelconque.

En tout, le process aura duré à peine 3 mois. C’est super rapide pour un poste comme celui-là.

Qu’est-ce que vous allez faire chez Domalys ?

Je rentre chez Domalys pour un remplacement de 2 commerciaux terrain. L’objectif est de bien assimiler les enjeux et les rouages de l’entreprise, de trouver ma place dans la structure et d’ensuite pouvoir évoluer chez eux.

Est-ce que vous vous projetez ?

Oui je me projette car j’ai rencontré les personnes que j’allais remplacer sur les premiers mois et que je sais qu’on va continuer à être en contact pour faire une bonne passation. Nous nous sommes bien organisés.

En plus, sur ces nouvelles fonctions j’ai pu échanger beaucoup avec les équipes en interne. J’ai déjà reçu une trentaine de textos de bienvenue, le jour où les dirigeants ont annoncé mon arrivée dans l’entreprise !  Donc oui, je me projette énormément et ça va aller très vite !

Qu’est-ce que vous retiendrez d’Uptoo ?

La transparence : au moment où j’ai postulé, ma femme était en train de se faire muter et elle savait qu’elle allait partir à Bordeaux. Je n’ai pas caché mes intentions à Uptoo et je ne me suis pas sur vendu non plus. Je suis resté moi-même, transparent dans mes échanges.

Avec Uptoo nous étions vraiment dans l’échange et on sent que les consultants veulent que les candidats réussissent.

Uptoo et Domalys n’ont pas caché leurs intentions non plus.  Je connais le cabinet depuis quelques années déjà et nous avons établi une relation de confiance.

Nous sommes dans la transparence mutuelle et c’est important car dans la relation qui se crée avec la nouvelle entreprise, le cabinet est l’intermédiaire principal. C’est un peu comme le « représentant de l’entreprise » car c’est avec le cabinet qu’on a les premiers contacts. C’est la raison pour laquelle c’est essentiel que la relation soit bonne et qu’on ait des échanges constructifs.

C’est encore plus important notamment au moment de négocier le salaire, je pense. Imaginez que vous demandiez 70 000€/an et qu’au moment de négocier votre salaire, l’entreprise vous en propose la moitié. Cela ne pourrait pas fonctionner ainsi. Avec Uptoo nous étions vraiment dans l’échange et on sent que les consultants veulent que les candidats réussissent.

Un dernier mot pour la fin, que vous souhaite-t-on pour la suite ?

Une belle page de carrière chez Domalys !

Jules Foubert, candidat

Jules a 10 ans d'expérience dans la vente. Après avoir passé 5 ans dans l'événementiel (Reed, GL), il a aussi une vue de l'entrepreneuriat en reprenant l'entreprise familiale au décès de son père, pour assurer la transmission et la pérénisation. Il rejoint ensuite Elior chez qui il est Responsable commercial comptes-clés. Il a donc l'habitude de gérer des grands comptes B2B, dans la durée (12 à 24 mois) sur des sujets complexes et de gros montants (jusqu'à quelques millions d'€). Ses compétences lui permettent alors de manager fonctionnellement jusqu'à 10 personnes.