Les salaires des commerciaux sédentaires en 2022
Salaires

Les salaires des commerciaux sédentaires en 2022

Combien les commerciaux sédentaires ont-ils gagné en 2021 ? Vous situez-vous dans la moyenne du marché ?

Ce que vous y trouverez

En quelques minutes, vous obtiendrez une vision claire sur les rémunérations des commerciaux sédentaires (fixe + variable) selon :

  • Le secteur d'activité
  • La localisation
  • Les années d'expérience
  • Le niveau d'études
Ebook

Quel est le salaire d'un commercial sédentaire en 2022 ?

Le salaire moyen du commercial sédentaire est de 38 000 euros bruts annuels, dont 11 000 euros de variable. Débutant, il peut prétendre à 32 000€ bruts annuel. En fin de carrière, le commercial sédentaire touche environ 47 000€ bruts annuel.

Commercial sédentaire : de multiples compétences requises.

Le commercial sédentaire travaille en mode projet et généralement en binôme. Il est continuellement en lien avec le service technique, marketing et commercial de l’entreprise et intervient dans toutes les étapes du cycle de vente. Le commercial sédentaire assure les prises de rendez-vous, analyse les besoins et les attentes, puis conseille et fidélise les clients potentiels en tissant avec eux une relation de confiance.

Un bon commercial sédentaire a une aisance commerciale certaine. Il fait preuve de détermination, de dynamisme et d'enthousiasme à l’épreuve de toutes les difficultés.

Les rémunérations des commerciaux sédentaires ont légèrement diminué en 2021 (-5% par rapport à l’année précédente).

La crise n’a pas touché tous les profils de la même manière : les salaires des commerciaux les plus expérimentés est resté similaire à l’année précédente, tandis que les jeunes diplômés ont connu une légère diminution de 6%.

La fonction fait partie des fonctions commerciales les plus en tension. Les hausses salariales prévues les deux dernières années ont été retardées, et les rémunérations sont aujourd’hui équivalentes à celles de 2019. Les exigences des candidats sur ces fonctions vont être revues à la hausse pour 2022, et leur recrutement risque d’être compétitif.